Bonjour

Retrouvez sur la page Archives CE les différents documents réalisés pendant nos mandats d'élus au Comité d'Entreprise.

Adhérer c'est agir collectivement ....... oui c'est encore possible, c'est sur la page CFDT.

Des liens utiles pour savoir et se renseigner sur la page Droit.

09/10/2018 Réponses aux délégués syndicaux CGT et CFE CGC

Suite à la démission collective d'élus représentants du personnel, la direction a autorisé, le 12 juillet 2018, aux délégués syndicaux CGT ( Mme Dessertenne) et CGE CGC ( M Plasse), la publication de commentaire sur l'intranet de l'entreprise.

Ces interventions ne respectent pas l'article L 2142-6 du code du travail qui stipule "Préserver la liberté de choix des salariés d'accepter ou de refuser un message."

En effet, pour  les salariés, les interventions des DS sont directement accessible en lecture.

Ces interventions ont été supprimées de l'intranet .... seul reste le communiqué de la direction ???

Concernant leurs interventions (voir copie d'écran du module Communiqué), voici mes commentaires.

 

 

 


"Vous avez toutes et tous reçu chez vous une lettre signée de H.Thivolle. Ce courrier reste de sa propre initiative dont l’objectif est personnel avant tout"

 

Le courrier envoyé aux salariés a été fait par le secrétaire du Comité d'Entreprise (voir signature du courrier) au titre de l'information que le Comité d'Entreprise est en DROIT de faire aux salariés et ceci avec le budget fonctionnement du CE.

 


"Nous ne voulons pas cautionner une dégradation du dialogue social qui pourrait se mettre en place suite à ce courrier."

 

La dégradation du dialogue social était déjà en place suite à l’absence du Directeur aux différentes réunions et à la pauvreté des ordres du jour de ces réunions (relire le courrier envoyé aux salariés).

 


"L’annonce d’une démission en bloc des Elus est une fausse information. la preuve en est la surprise de certains Elus à la réception de ce courrier à leur domicile, Elus qui ne se retrouvent pas dans cette démarche négative d’H.Thivolle et qui n’ont pas démissionné.

 

Ce courrier n’a pas été construit avec toutes les équipes Elus du CE, DP et membres du CHSCT."

 

Madame Dessertenne n'a pas du lire cette lettre avec attention, dans le courrier il est écrit :

"C'est pourquoi, des élus ... ont décidé de démissionner ..."

en Français "des élus" ne veut pas dire "tout les élus" ... il me semble.

Que certains élus soient surpris de cette démission, je veut bien l'entendre. Je pense que les plus surpris ont été ceux qui ne participaient à aucune des réunions et n'avaient aucunes activités d'élus.

Pour les élus "actifs" une discussion s'est engagé et chacune et chacun a pris sa décision en conscience.

Le courrier est a l'initiative du Comité d'Entreprise qui est la seule instance à avoir un budget de fonctionnement lui permettant de faire des communications directes auprès des salariés.

 


"Sur le plan de la NAO par exemple, la décision d’attribuer une prime à l’ensemble des salariés dans le cadre des divers projets mis en place est une position d’accord de notre part."

 

Il faut rappeler la situation :

- exercice de 6 mois  (janvier 2018 - juin 2018) avec un bon résultat.

- pas d'accord intéressement donc pas de prime prévue pour cet exercice.

- un effort de tout le personnel pour digérer la mise en place du nouvel SI.

La direction n'avait pas d'autre choix de remercier les salariés par une prime, d'où la décision unilatérale de la direction.

Nous avions échangé, sur ce sujet, avec la direction ...

 


"A ce jour nous ne pouvons laisser dire que la Direction ne travaille pas avec les Elus tant du CE, que DP et CHSCT. C’est faux, différents projets nous ont été présentés."

 

Ha bon !!!

A combien de réunions étiez vous présente de décembre 2017 à juin 2018 ?

 


"Je profite de ce courrier donc pour démentir les propos écrits et vous invite toutes et tous à vous motiver pour prendre des responsabilités permettant de poursuivre le dialogue social et l’accompagnement des projets avec la Direction, réalisés jusqu’à ce jour."

 

Pour démentir il faut apporter des éléments contradictoires, je reste dans l'attente.

 


Pour conclure, après lecture de l'intervention de Mme Dessertenne, il me semble que celle ci n'a pas une grande pratique de ce qu'est le travail collectif, le choix démocratique et les convictions personnelles, ce qui peut être gênant dans la pratique de son mandat quand on est délégué syndical.

Délégué syndical, c'est porter devant la direction des revendications discutées et choisies par la majorité des membres d'une section syndicale et non imposer ses vues.

 




 

"Suite au courrier annonçant la démission collective de l’ensemble des membres du CE, des DP et CHSCT, le syndicat CFE–CGC s’étonne de la teneur de ce courrier"

 

Même remarque que pour Mme Dessertenne, "des élus" ne veut pas dire "tous les élus".

 


"A ce jour un certain nombre d’élus m’ont fait part de leur surprise quant à cette décision,  j’en conclus qu’ils ne sont pas démissionnaires ! Et donc que l’information transmise par H Thivolle est largement incomplète sinon contradictoire avec la position d’un certain nombre d’élus."

 

Même remarque que pour Mme Dessertenne, les élus qui ont été surpris ne devaient pas être trop connectés à leurs mandats de représentations du personnel.

 


"RAPPEL : Le secrétaire du CE a toute latitude pour convoquer un CE extraordinaire et mettre au vote démocratiquement cette décision, cela permettrait à l’ensemble des acteurs de motiver et défendre leur position pour ou contre. De plus cela aurait eu le mérite de connaître de façon exhaustive sans se cacher derrière un courrier qui est  démissionnaire ou pas."

La discussion a eu lieu, bien évidement, entre les élus actifs.

Nous ne nous sommes pas cachés derrière un courrier, M Plasse, à ma connaissance c'est le seul moyen d'informer TOUS les salariés de l'entreprise.

Croyez vous, M Plasse, que tous les salariés de l'entreprise lisent tous les jours les communiqués, les mails présents dans l'intranet ?

Moi non.

 


"Les salariés ont le droit de savoir !..."

 

D'où le courrier, qui a pu surprendre les salariés je le conçois.

 


La suite de votre intervention, M PLasse est de la propagande publiée directement sur l'intranet de l'entreprise, ce qui est contraire au code du travail.

 

Hervé Thivolle

26/07/2018 .

Après la démission d'élus représentants les salariés (majorité élus CFDT), une discussion s'engage entre les délégués syndicaux  CFE CGC et CGT ...

 

D'autres photos disponibles ====>  CLIQUE ICI ...